Voie du Puy 2021 – 27

24/09- Ostabat-St Jean Pied de Port. 21km en 5h. D+:415m

Ostabat, on retiendra surtout le patron du gîte qui vient après le petit-dej. nous chanter, d’une voix puissante, Ultreia. Sans doute une vocation contrariée car on apprendra que ce rite se répète chaque jour.

Quand, libérés, on peut enfin s’éloigner, il est 07:45, le jour se lève et la brume envahit les vallées, nous dissimulant les sommets.

Vers 08:30, tout s’est dégagé et c’est une belle journée qui nous hisse sur les contreforts modérés de la montagne frontière.

Le pays Basque nos accueille avec ses maisons blanches aux volets rouge. Rouge Basque, bien sûr. Et aux façades impeccables, car, comme en Allemagne, ici l’aspect extérieur de la maison est une priorité… un concept apparemment encore inconnu dans nos régions méditerranéennes!

Un peu après 11:30, 4h de marche, on entre dans St jean le Vieux, à trois km du but. Un arrêt café

nous verra deviser longuement et cordialement avec deux clients locaux, du chemin et autres sujets essentiels, avant de nous rediriger calmement vers St jean pied de port où notre gîte n’ouvre qu’à 15h.

Et après un dernier effort (modéré), on se retrouve devant la porte st- Jacques, entrée de la ville fétiche des pèlerins de Compostelle. Un passant compatissant immortalise la fin de ce voyage. (750 km en 27jours)

On pare alors au plus pressé : faire un repas correct au café ‘le kawa’, face au bureau des pèlerins

après quoi, installation dans le beau gîte ‘Esteban’ ,

Avant de retourner visiter cette petite ville animée, remplie de pèlerins de tous âges.

Et, non, je n’irai pas passer demain la frontière, par la brèche de Roland pour accompagner Vincent qui continue 1mois, jusqu’à Santiago . Je n’ai pu obtenir de réservation de transport à un côut raisonnable pour dimanche.

Je vais prévoir ce passage à la fin de mon trajet incomplet de la Voie du Piémont 2020, car il est prudent de faire cette longue ascension (7 h environ, D+:1200m) à chaud plutôt que sur un départ vers Compostelle, en Espagne.

Mais je vous parle là de futur et vous savez bien qu’il n’est qu’une vue de l’esprit, à construire!

Nous reparlerons donc de tout cela l’an prochain… si an prochain il y a, bien entendu.

Je mettrai, peut être, un mot d’ici là pour vous parler de mon sac et son contenu, de l’utile et de l’inutile pour ce voyage et de mes réflexions à ce sujet…

pour rêver encore, à l’essentiel et au superflu. Inépuisable!

9 réflexions sur “Voie du Puy 2021 – 27”

  1. Bonjour Patrice
    Une nouvelle page du chemin s’arrête cette année. Encore une fois tu as su nous combler par tes récits et belles photos……Le futur est déjà commencé…et te souhaitons de poursuivre ce chemin d ‘ores et déjà programmé !
    Amitiés Joëlle et Didier

  2. Bon retour, et déjà tourné vers l’an prochain pour éviter la nostalgie.

    Une pensée à Vincent qui n’est qui continue seul… sûr qu’il va ressentir un vide.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*