chemin abandonné

Voila, cette fois c’est fini!
La faute à qui?
A ‘pas de chance’ peut-être, disons cela.
Ca ne change rien, c’est fini, c’est tout.
Merci à ceux qui m’aidaient à croire, merci aux autres aussi, qui levaient les épaules ou les yeux au ciel.
Les envolées heureuses me manqueront, les doutes se solidifieront…
Il reste les chaussons de rando, les gateaux au fond du sac… Mais les week-end pour qui?
Et comment retrouver l’envie?
Il est des émotions auquelles on ne peut renoncer…
sans quelque part s’amputer.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*